Vie du Club : 1984-2019, 35 ans du Club au service de l’éducation

2 novembre 1984 – 2 novembre 2019, le Club UNESCO Ntcheko a totalisé jour pour jour 35 ans depuis sa création ; 35 ans que le Club a consacré au service de l’éducation.

Cet événement intervient trois semaines après aussi le 20e anniversaire du Complexe scolaire Zawadi, une action de l’éducation montée le 11 octobre 1999 en pleine période trouble de rébellion du RCD (Rassemblement congolais pour la démocratie).

Le Complexe scolaire Zawadi organise deux sections : la Section du primaire qui a sorti les premiers élèves certifiés en 2001. Depuis le lancement des activités de l’éducation, l’Ecole primaire Zawadi a réussi en 20 ans la scolarisation de 10.335 élèves et certifié 628 autres dont 245 filles.

Il y a aussi la Section des Humanités de la Pédagogie générale et de la Coupe et couture. Il y a 7 ans, l’Institut Zawadi a aligné les candidats aux épreuves de l’Examen d’Etat qui sanctionne le cycle du secondaire par l’obtention des Diplômes (Bac en France) ouvrant la voie à l’université.

Pendant cette période, l’Institut Zawadi a présenté 193 candidats finalistes à l’Examen d’Etat et obtenu 109 Diplômes ; soit 56.4 % de réussite ; des résultats réalisés malgré les conditions difficiles dans lesquelles les activités éducatives tournent :  la majorité des parents manquent d’emploi pour participer à l’encadrement des enfants.

Le nombre d’enfants en cours de scolarisation a sensiblement augmenté peu avant la période de conflit intercommunautaire Twa-Bantous ayant entrainé depuis 2016 le mouvement d’environ 750 mille déplacés et provoqué la mort de 150 personnes dans la région.

L’augmentation des effectifs scolaires à Zawadi a contraint en 2013 déjà le Club UNESCO Ntcheko, non seulement à planifier le projet d’extension de Zawadi avec l’objectif d’obtenir 6 nouvelles salles dont 4 au premier niveau mais aussi de fermer momentanément les enseignements dans les classes montantes de la Section des Humanités du Tourisme et les autres activités de l’informel dans la formation en alphabétisation des femmes et filles mères, faute de places.

La Coordination de complexe exprime sa profonde gratitude au Programme KUBUNINA qui a permis depuis 2014 les contacts entre le Complexe scolaire Zawadi de Kalemie en province du Tanganyika de la RD Congo et deux écoles de formation en tourisme de Caluso et de Bollate en Italie ; des contacts qui ont abouti à la dotation à l’Institut Zawadi d’un important support pédagogique et d’autres programmes sur le tourisme.

La fin des travaux d’Extension de Zawadi va devoir permettre au Club UNESCO Ntcheko de reprendre entre autres, les enseignements dans les classes montantes de la section du Tourisme et les activités d’alphabétisation pour femmes et filles mères.

C’est ici que le Club UNESCO Ntcheko lance un appel à tous et toutes à l’assistance quelle qu’elle soit pour soutenir les efforts du Club dans la réalisation du projet de l’éducation entamé voici 20 ans, au cœur de la cité de Kalemie, dans le programme d’Extension de Zawadi.

La MONUSCO sensibilise et vulgarise la Convention de Kampala aux acteurs de défense des droits de l’homme

A Kalemie, province du Tanganyika, vendredi, 4 octobre 2019, le Bureau conjoint des Droits de l’Homme de la Monusco a clôturé les travaux d’un atelier de sensibilisation et de vulgarisation des droits de protection des Déplacés internes. Les acteurs humanitaires, les partenaires de protection des droits de l’homme et les hommes de médias ont participé aux travaux de l’atelier organisé à l’Hôtel VIP Orchidé en partenariat avec les autorités provinciales.

Les discussions et les travaux en groupes entre les participants ont tourné autour de la Convention de Kampala.  Un texte de droit régional adopté le 22 octobre 2009 par le Sommet spécial de l’Union Africaine. Cet outil dispose d’un arsenal juridique sur la protection et l’assistance aux personnes déplacées en Afrique.  Le Chef de Bureau de la Monusco-Kalemie, Jacob Mogeni, a déclaré que c’est  un devoir pour tous, Monusco, autorités nationales, autorités régionales de protéger les droits de déplacés, tel que recommande la Convention de Kampala en faveur des déplacés.

L’Atelier du Bureau conjoint des Droits de l’homme de la Monusco intervient au moment où les autorités provinciales du Tanganyika viennent de lancer les opérations de retour des déplacés dans leurs milieux d’origine. La première opération du genre a consisté à retourner par bateau 40 ménages en partenariat avec les acteurs de protection comme le Haut-Commissariat pour les Réfugiés vers la localité de Moba.

D’autres opérations doivent être assurées soit par route soit par train alors que sur le terrain, le Bureau d’OCHA avance les chiffres de 502 milles personnes vivant en situation de déplacement interne qui continuent à poser des problèmes de prise en charge humanitaire.

 

50 Inspecteurs de l’EPST à l’école de lutte contre la maladie à virus Ebola à Kongolo

A Kongolo, dans la province du Tanganyika, vendredi, 4 octobre 2019, 50 Inspecteurs et agents de la Division de l’Enseignement primaire, secondaire et technique – EPST- et ceux de la santé viennent de clôturer la session de formation sur la lutte contre la maladie à virus Ebola. Sur le même agenda, la formation a ciblé également le choléra et la poliomyélite qui sévissent dans la zone. La localité de Kongolo est située à 360 km au Nord-ouest de Kalemie.

Une équipe de formateurs en provenance de Kinshasa a assuré la formation pour dix jours. Le Chef de Sous-division de l’EPST-Kongolo 1, Delphin Mwenge bin Pungu, a déclaré à la presse locale que la formation a ciblé les Inspecteurs qui doivent former à leur tour les enseignants sur la lutte contre les trois maladies qui sévissent dans la zone, à savoir : la maladie à virus Ebola, le choléra ainsi que la poliomyélite, non seulement à travers les écoles mais aussi à travers les communautés. L’objectif est celui d’amener toutes les couches de la population à prendre des précautions nécessaires afin d’éviter la maladie à virus Ebola qui fait des ravages et provoque la mort de plusieurs personnes, a-t-il souligné.

HCR : Opération de retour des Déplacés internes, 40 ménages sur le lac Tanganyika pour Moba

A Kalemie, dans la province du Tanganyika, en RD Congo, mardi, 1 octobre 2019, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, HCR, a procédé à la première opération de retour de 40 ménages des Camps de déplacés de Kankomba pour Moba. L’opération s’est effectuée par bateau, le MV Okako 2,  sur le lac Tanganyika. Cette opération bénéficie d’un partenariat à la fois des autorités provinciales et des agences du Système des Nations Unies, le PAM, l’UNFPA, l’OCHA, OIM et d’autres acteurs humanitaires comme AIDES, l’IMC et la Commission nationale pour les Réfugiés, CNR.

C’est à 17 heures locales que le MV OKAKO 2 a retiré les amarres du quai, cap vers Moba avec à son bord, 40 ménages des déplacés internes du Site de Kankomba, soit environ 200 personnes qui  avaient fui auparavant en 2017 les hostilités dues au conflit Twa-Bantous enregistré dans la zone.

Le gouvernement provincial du Tanganyika s’est fortement impliqué dans cette opération. Une opération qui marque le début de retour des déplacés internes dans leur milieu d’origine après avoir annoncé pour le 26 juillet 2019, la date de fermeture de la dizaine des sites de déplacés ouverts dans la périphérie de Kalemie. Le Ministre provincial de l’intérieur, Dieudonné Kamona, note par ailleurs que la paix s’installe à 90% partout dans la province du Tanganyika et les populations doivent se mettre maintenant au travail pour booster le développement de la région, a-t-il souligné.

L’opération de retour des déplacés internes pour Moba ouvre aussi la voie à une série d’autres mouvements vers d’autres villages d’origine par le lac, par la route ou par le train.

Le Bureau de Coordination d’OCHA avance les chiffres d’environ 502 milles personnes en situation de déplacement interne dans les six territoires de la province du Tanganyika à la suite des hostilités que le conflit Twa- bantous a provoquées dans la région.

Une marche de personnes vivant avec handicap pour destituer le Président de la Ligue

A Kalemie, dans la province du Tanganyika, en RD Congo, jeudi, 3 octobre 2019, les personnes vivant avec handicap ont marché sur l’artère principale Lumumba pour réclamer la destitution du Président de la Ligue des personnes vivant avec handicap, Simplice Maloba.

Les manifestants ont été des dizaines à manifester à partir de la Place de la Poste jusqu’au ministère provincial de l’intérieur pour exprimer leurs mécontentements. Ils ont chanté et scandé des slogans hostiles contre le Président de la Ligue qu’ils accusent de détournement du patrimoine des personnes vivant avec handicap. Les manifestants se sont ainsi exprimés dans un mémorandum remis au Ministre provincial de l’intérieur, le point de chute de leur marche : ‘’Nous réclamons toujours à M. Simplice Maloba les 115 tricycles sur 125, don offert par l’ancien Gouverneur de  la province du Tanganyika, Richard Ngoy Kitangala, et les 500 milles FC destinés au montage des tricycles’’ a indiqué le porte-parole des manifestants.

Réagissant à ce sujet, le Ministre provincial de l’intérieur, Dieudonné Kamona, a appelé les manifestants au calme et leur a promis de déposer le Mémorandum à l’autorité provinciale.

Par ailleurs, 72 heures après la marche, le Président de la Ligue des personnes vivant avec handicap a indiqué de son côté être surpris par la démarche qu’entreprennent les manifestants. Simplice Maloba a déclaré que la Ligue des personnes vivant avec handicap reste un organe qui gère les associations et les associations de leur côté, elles   gèrent les individus. Toutes les personnes vivant avec handicap sont placées sous tutelle du ministère des affaires sociales. ‘’Nous lançons seulement un appel aux personnes handicapées d’intégrer les associations pour être membres de droit’’, a tenu à conclure Simplice Maloba.

 

Zawadi : Kit PMI, tout est bien qui finit bien

A Zawadi, dans le cadre des activités du Club UNESCO Ntcheko. l’Expert du Projet Managment Institut, PMI, Jean-Pierre Kapalay, a clôturé le mardi, 4 juin 2019, le programme de l’exercice 2018-2019 sur le Kit PMI avec les enfants de Zawadi. La cérémonie de contrôle des enseignements a regroupé les enfants du cycle secondaire et des humanités, à l’exception des élèves de classe de 6e des Humanités Pédagogiques plongés dans la préparation de l’Examen d’Etat ouvrant la voie à l’Université.

La séance de ce jour, précédée auparavant par d’autres d’ailleurs, a consisté à l’évaluation systématique des enseignements sur le Kit PMI , le Kit de la vie, que les enfants ont suivi avec passion.

Il y a lieu de rappeler ici que grâce au projet planifié l’avant dernière année par les Enfants de Zawadi sur la construction des latrines, la Coordination en a, certes, construit une en urgence ; mais la Coordination s’est vu obliger, grâce au projet sur le Kit PMI, d’accélérer les travaux de finition des toilettes prévues pour les nouveaux bâtiments. Et depuis, le problème des toilettes ne se pose plus à Zawadi.

Vive le Kit PMI.

KONGOLO : Un homme présumé voleur tué par immolation

A KONGOLO, dans la province du Tanganyika, 390 km au Nord-ouest de Kalemie, un individu d’environ trente ans a été surpris dans la nuit du jeudi, 7 au vendredi, 8 juin 2019, en flagrant délit entrain d’incendier une maison avec des occupants en plein sommeil. Il a été capturé et brûlé vif par les populations au quartier Kangoy, situé au Sud de Kongolo-cente. L’incendie a rasé dans l’ensemble huit maisons et causé d’importants dégâts matériels.

Des sources concordantes indiquent que les malfaiteurs utilisent le feu pour voler lors de l’incendie. Deux autres présumés voleurs ont réussi à s’échapper du lynchage populaire.