Nouvement  »Rien sans la femme », un plaidoyer pour une visée électorale

Le Mouvement Rien sans la femme vient ce mercredi, 11 avril 2022, de regrouper les Leaders d’Associations féminines dans une séance de plaidoyer pour la participation des femmes aux élections à tous les niveaux avec les leaders politiques, des organisations électoraux et des députés à Kalemie dans la province du Tanganyika.

L’activité est organisée en partenariat avec la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui a dressé un état des lieux de la participation des femmes encore faible ; une situation qui nécessite un engagement de la femme au processus électoral dans la province du Tanganyika.

La Commission diocésaine Justice et Paix (CDJP) a saisi cette occasion pour offrir aux participants et participantes l’opportunité de s’interroger sur la manière d’accompagner des candidates dans le processus électoral par les partis et d’autres regroupements politiques.

Les Femmes Leaders appellent les actrices à pouvoir relever les défis qui bloquent encore l’épanouissement de la femme. C’est le cas, par exemple, de la caution à payer à la CENI jugée exorbitante, pour qu’un nombre important de femmes se portent candidates. Il y a aussi parmi les défis, l’analphabétisme qui touche la majorité des femmes dans les villages. Pour toutes ces difficultés de parcours, les actrices ont réaffirmé leur engagement dans la sensibilisation afin d’obtenir une forte participation active au processus électoral.

KONGOLO : Un père de famille égorge sa fillette de 13 ans au quartier Kandolo

A Kongolo, dans la province du Tanganyika, République démocratique du Congo, un père de familled’une quarantaine d’années vient tôt le dimanche matin du 8 mai 2022  d’égorger sa fille de 13 ans et blessé un autre enfant au couteau à Kongolo, une localité située à 390 km au Nord-ouest de Kalemie.  Le motif du drame reste encore inconnu. La police a ouvert une enquête.

L’autorité territoriale vient déclarer devant la presse locale qu’il est choqué par ce drame survenu dans son entité. L’Administrateur de territoire assistant en charge de l’administration Joseph Kiteba a indiqué : ‘‘ Le père a coupé la tête de sa fille de 13 ans pour des raisons que nous ne connaissons pas encore. En fuite avec cette tête, la population aussi l’a assommé et brûlé vif; donc, nous avons sur place deux corps sans vie. En cours de route, il est entré dans une parcelle et a blessé aussi un autre enfant au niveau du coup. Pour le moment, la victime subit des soins à l’hôpital général. On ne connait pas encore son sort’’

La localité de Kongolo n’est pas à sa première expérience ; il y a deux ans, un autre parent a égorgé son enfant, une fillette de 14 ans, dans des circonstances semblables au quartier Kangoy mais pour de motifs restés jusque-là non élucidés. Et depuis, le père est toujours disparu dans la nature.

Julie Ngungwa Mwayuma élue Gouverneur de la province du Tanganyika

A Kalemie, Julie Ngungwa Mwayuma vient le vendredi, 6 mai 2022, d’être élue  le Gouverneur de la province du Tanganyika pour avoir obtenu 14 voix de suffrage exprimé sur 25 Députés provinciaux votants à l’Assemblée provinciale du Tanganyika dans un scrutin qu’a organisé la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Le Vice-Gouverneur est Ferdinand Musamba wa Musamba de l’AFDC-A.

Julie Ngungwa Mwayuma vient remplacer le Gouverneur intérimaire, Samba Kayabala Mony, arrivé au poste après la déchéance de Zoé Kabila, évincé de son poste de gouverneur en mai 2021 par une motion de censure.

Le Gouverneur de province, Julie Ngungwa Mwayuma, espère par son projet de société défendu devant les Députés provinciaux au sein de l’hémicycle provincial améliorer les conditions de vie de la population du Tanganyika sur le plan sécuritaire et socio-économique  avec le concours de tous les acteurs impliqués dans le domaine du développement ; elle promet d’être beaucoup plus proche et à l’écoute de la population du Tanganyika afin de réussir son mandat à la tête de l’exécutif provincial.

Lancement officiel des travaux de construction du Palais de justice de Kalemie

A Kalemie, province du Tanganyika, en République démocratique du Congo, la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la stabilisation en RD Congo (MONUSCO) a procédé jeudi 07 avril 2022, au lancement officiel de la construction du Palais de Kalemie. L’activité est organisée à travers le Programme conjoint des Nations-Unies d’appui à la reforme de la justice en RD Congo.

La cérémonie a regroupé au quartier Mamba, situé à plus de 10 km au Nord-ouest du centre de Kalemie, le Représentant Spécial Adjoint, Coordonnateur résident et Humanitaire, Bruno Lemarquis,  le Gouverneur de province, Samba Kayabala Mony, le Procureur près la Cour d’Appel, le Magistrat Floribert Vola  Nzungu, et plusieurs autres personnalités provinciales, judiciaires et du PNUD. Le projet bénéficie d’un financement du gouvernement de la Suède.

L’Entreprise ECBC (Equipe de construction des bâtiments et du génie civil) basée à Kinshasa exécute les travaux. Elle prévoit la construction de l’ouvrage à deux niveaux en quatorze mois.

Retrait de la MONUSCO du Tanganyika, la RSSG Bintou Keita en visite de travail à Kalemie

La Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations-Unies, Bintou Keita, est depuis ce mardi, 5 avril 2022, en visite de travail à Kalemie dans la province du Tanganyika. La nouvelle mission de la Cheffe de Mission onusienne pour la stabilisation de la République Démocratique du Congo (MONUSCO) a pour objectif d’évaluer le processus de transition avec les autorités provinciales et les partenaires. Cette activité rentre dans le cadre du retrait de la Monusco du Tanganyika.

Après la réunion préparatoire de sécurité à l’aéroport de Kahinda, Bintou Keita a eu deux séances de travail. Avec le Gouverneur de province intérimaire, Samba Kayabala Mony, la Représentante Spéciale du Secrétaire Générale des Nations-Unies a eu une première séance de travail sur des questions liées à la coopération pour le développement du Tanganyika après le retrait de la MONUSCO de la province.

Les discussions entre les Membres de la Délégation de la mission onusienne et les autorités provinciales ont tourné aussi autour des questions sur la justice transitionnelle et la cohésion sociale entre les communautés vivant au Tanganyika. Bintou Keita a déclaré à ce sujet que la province du Tanganyika regorge d’énormes potentialités qui nécessitent d’asseoir définitivement la paix et la sécurité pour booster le développement de toute la région.

Bintou Keita est sa 4e visite de travail au Tanganyika depuis sa nomination survenue en janvier 2021 comme Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations-Unies en République Démocratique du Congo. Le Gouverneur intérimaire du Tanganyika, Samba Kayabala Mony, a déclaré devant la presse qu’il espère la pérennisation de l’action de la MONUSCO  par la poursuite de la collaboration étroite entre les différentes forces et d’autres services du gouvernement provincial ainsi que des Agences du système des Nations-Unies qui devront rester sur place afin de s’assurer de l’effectivité de la pacification de toute la province du Tanganyika.

Par ailleurs, le renforcement du partenariat entre l’organe délibérant provincial et la Mission des Nations-Unies en séjour à Kalemie a été au menu des discussions tenues dans l’hémicycle de l’Assemblée provinciale du Tanganyika.

Slow Food Tanganyika : Lutte contre le réchauffement climatique mondial,  renforcer le jumelage  entre les écoles d’Italie et de la RD Congo

               Kalemie, dans la province du Tanganyika, en RD Congo, le Slow Food-Tanganyika vient le mardi, 22 mars 2022, de boucler une mini-campagne de sensibilisation  sur la lutte contre le réchauffement climatique mondial. Slow Food Tanganyika organise cette activité en partenariat à la fois avec le Club UNESCO Ntcheko, le MEPA et le CONAPAL au Tanganyika dans une action  qui implique six écoles dont trois de la ville de Kalemie, à savoir : le Complexe Scolaire Zawadi, le Complexe Scolaire Thabiti et le Complexe Scolaire Rafiki 2 de Tabacongo et trois autres écoles  d’Italie. Les six écoles sont regroupées dans le projet de jumelage ; elles doivent s’imprégner sur la méthodologie du travail, les outils et les objectifs du projet. Le programme prévoit le reboisement dans  les écoles, les collines, les plaines et d’autres actions de  lutte  contre  la pollution des eaux du lac Tanganyika, de la rivière Lukuga et  d’autres cours d’eau affectés  par des bouteilles en  plastique, et enfin de mettre en place  des jardins potagers du côté congolais.

               Les acteurs impliqués dans le projet ciblent l’école, un endroit par excellence de l’éducation,  pour sauver des vies, a souligné le Président de Slow Food Tanganyika. Jean-Pierre Kapalay espère qu’avec cette combinaison d’efforts mis ensemble entre les jeunes Italiens et les jeunes Congolais mener la lutte contre les effets du changement climatique,  un ennemi commun pour toute l’humanité. Depuis plusieurs années, assez d’indicateurs qui ne trompent pas  montrent clairement que le  monde est à la dérive environnementale : les inondations sont signalées partout à travers la planète, les feux de brousse naturelle déplorés,  l’élévation des températures, la disparation des espèces et le glissement de terrain enregistrés; des éléments de conviction 2ui attestent que l’heure est grave et qu’il faut agir vite par des moyens solides et durables, a-t-il conclu.

   Les élèves sensibilisés restent conscients de la gravité du phénomène et du risque que court la planète terre dans un futur proche si chaque décideur ou partenaire va dans un sens ou dans un autre en quête des solutions  aléatoires, a fait observer le Président du Club Unesco Ntcheko, François-Xavier Mybe, au cours de la campagne. Il faut ensemble agir vite.

   Les participants au lancement de la mini-campagne restent convaincus de la puissance de l’éducation comme moyen efficace et à long terme à utiliser pour la lutte contre la crise mondiale dû au fléau du réchauffement climatique. Le Slow Food-Tanganyika avec  ses partenaires locaux traditionnels (le Club Unesco Ntcheko, MEPA, CONAPAC) estime qu’avec cette approche de l’éducation, il y a moyen d’espérer un lendemain meilleur pour la survie de l’environnement et  les habitants de la terre.

Quoi de plus normal que le monde  expérimente cette approche de l’éducation ? Préserver ce qui est intact dans nos villages et sauver ce qui reste à être sauvé dans nos villes, constitue le leitmotiv de notre combat, a lancé Jean-Pierre Kapalay.

Le présent projet  vient trois semaines auparavant d’être présenté devant les  partenaires de l’éducation réunis au bureau de l’UNICEF/Kalemie.

KONGOLO : 3102 personnes touchées par des intempéries, l’Administrateur de territoire appelle à l’assistance des sinistrés

A Kongolo, dans la province du Tanganyika, en République démocratique du Congo, les pluies diluviennes tombées du 11 au 13 mars et puis du 16 au 17 mars en cours viennent d’endommager 3102 maisons dans le territoire. Le bilan provisoire que dresse l’Administrateur de territoire assistant en charge de l’administration fait état des maisons écroulées et des toitures emportées, des écoles, des centres de santé et des églises.  Joseph Kiteba Kitumaini lance un cri d’alarme aux ONG en vue d’apporter leur assistance aux personnes sinistrées. La plupart des victimes de la catastrophe vivent dépourvues de tout. A Kongolo centre, la Cité de Kangoy et le quartier de la Sncc sont les plus touchés par des intempéries déplorées dans la zone, a tenu à indiquer l’Administrateur Joseph Kiteba Kitumaini.

KALEMIE : MONUSCO, 100 milles Dollars américains des kits de réinsertion socioéconomique remis à 200 bénéficiaires

A Kalemie, dans la province du Tanganyika, en République Démocratique du Congo, la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la stabilisation en RD Congo (MONUSCO) a remis le 16 mars 2022,  des kits de réinsertion sociale à 200 bénéficiaires, dont 80 femmes vulnérables, 80 jeunes à risque et 40 autres ex-combattants pour une valeur de 100 000 dollars américains. Ce projet de la Section Démobilisation, Désarmement et Réinsertion, vise la réduction des violences communautaires ; il a été exécuté par le Centre socioéducatif l’Espérance de la Compagnie de Marie Notre-Dame (CSEEC) dans trois localités du territoire de Kalemie. Il y a notamment les localités périphériques de Mamba, Lukengwe et Mulange.

KONGOLO : Dégradation de la Nationale no 5 au village Mashini, la population décide de se cotiser

La population de Kongolo à travers la Société civile locale a décidé le 13 mars 2022 d’apporter sa contribution pour la réhabilitation de la Nationale N0 5 en état de dégradation avancée. Le trafic routier entre d’une part Kongolo-Bukavu et Kongolo-Kalemie d’autre part est coupé à la hauteur du village Mashini, 30 km  à l’Est du centre de Kongolo. Nous sommes à 390 km au Nord-ouest de Kalemie dans la province du Tanganyika. La population répond à un appel de la Société civile locale.

Le Coordonnateur de la Société civile de Kongolo a conduit une délégation de la structure citoyenne sur le lieu aujourd’hui d§gradé et situé au village Mashini à 30 km à l’Est de Kongolo. Pepe Somwe vient d’indiquer qu’il y a plusieurs camions à cet endroit en provenance de Bukavu du Sud-Kivu, d’une part,  et  d’autres véhicules  de Kalemie d’autre part.  L’Etat semble nous abandonner mais vu l‘importance de cette route, vu le blocage par rapport au commerce ; on a jugé bon de faire une cotisation au sein de la communauté obtenir  le carburant. Nous demandons l’intervention du gouvernement provincial pour dépêcher les engins de l’Office des routes afin de décanter cette situation. Nous, on vient de montrer notre  bonne volonté afin d’accompagner l’Etat sur la voie de la solution. Si l’Etat ne parvient pas à réagir, nous allons décréter une Ville Morte jusqu’à ce que l’Etat arrive à réhabiliter ce tronçon.

KALEMIE : La police à l’école du leadership

A Kalemie, dans la province du Tanganyika, en République Démocratique du Congo, la Police des Nations-Unies au sein de la MONUSCO a formé du 7 au 11 mars dernier,  15 cadres de la police nationale congolaise dont deux  femmes. L’activité qui rentre dans  le cadre du renforcement des capacités de la Police a tourné autour du thème « leadership, éthique et management « .  Les bénéficiaires de cette formation se sont engagés à mettre en pratique les notions reçues sur les outils modernes de commandement et de gestion d’un service de police de qualité.